Réseaux Adolescence

Dans chaque département, les Maisons des Adolescents ont vocation à constituer des lieux ressources sur l’adolescence à destination des professionnels. C’est pourquoi la MDA 05 développe une dynamique de réseau sur le territoire en organisant des temps de rencontres, de formation ou d’échange de pratiques professionnelles.

En favorisant le croisement des compétences et la pluridisciplinarité des approches, en développant les partenariats et les synergies entre acteurs, cette dynamique de réseau vise à soutenir les professionnels dans leur pratique quotidienne et à proposer en permanence les réponses les plus adaptées aux besoins des adolescents et de leurs familles.

Le réseau MDA 05

Depuis sa création en 2011, pour remplir sa mission d’accueil, d’écoute, d’information et d’orientation des adolescents et de leurs parents, la MDA 05 travaille en partenariat avec des structures locales existantes, ouvertes au public et accueillant habituellement des adolescents, dont le statut varie selon les territoires (Centre social, MJC, Maison de Services au Public, Centre Communal d’Action Sociale…).

Aujourd’hui, 12 structures réparties sur l’ensemble du département assurent le « primo-accueil MDA » au sein de 5 antennes territoriales. Une journée annuelle de regroupement des « primo-accueillants » est organisée par la coordination départementale afin de garantir la mise en œuvre d’un accueil harmonisé et de même qualité pour toute la population.

Les services offerts par la MDA reposent également sur de nombreux partenariats formalisés avec des professionnels de santé (médecins, psychologues, infirmiers…) détachés des 4 centres hospitaliers du département (Gap, Embrun, Laragne, Briançon) ou exerçant dans un cadre libéral.  

Ces structures et ces professionnels constituent le noyau du réseau MDA. Les orientations du réseau sont impulsées et contrôlées par un comité de pilotage, les pratiques des professionnels sont régies par la Charte éthique du réseau MDA 05.

La coordination départementale assure la continuité et la cohérence des actions conduites dans les différents lieux d’accueil par le biais des réunions de synthèse sur chaque antenne. Elle organise l’expertise pluriprofessionnelle sur des situations individuelles en vue, le cas échéant, de la définition des prises en charge, permettant ainsi un décloisonnement des secteurs d’intervention.

Le réseau départemental des professionnels de l'adolescence

Au-delà des structures et professionnels directement impliqués dans la mise en œuvre de l’accueil MDA, tous les acteurs travaillant en lien avec les adolescents et leurs familles dans les Hautes-Alpes peuvent s’inscrire dans la dynamique de réseau portée par la MDA 05, quel que soit leur champ de compétences ou d’intervention : sanitaire, médicosocial, social, judiciaire, éducatif, etc.

En tant que pôle ressource, la MDA 05 propose chaque année, à destination des professionnels du département :

  • des formations accessibles gratuitement (repérage de la crise suicidaire, partage d’informations à caractère confidentiel, usages numériques…) ;
  • un programme de « co-formation réseau » élaboré par les professionnels de terrain impliqués dans cette démarche de formation participative ;
  • un colloque portant sur la thématique définie dans le cadre de la « co-formation réseau », avec la participation d’intervenants universitaires (pédopsychiatrie, sociologie, anthropologie…) ;
  • une commission d’analyse des situations complexes : instance de réflexion et de soutien pour tous les professionnels de l’adolescence rencontrant des situations particulièrement complexes, animée par un pédopsychiatre et par la directrice de la MDA 05.

 

Cette dynamique de réseau et ces différentes espaces d’échange favorisent l’émergence d’actions de prévention partenariales. Par exemple, durant l’année 2014-2015, les professionnels du réseau se sont mobilisés autour de la thématique des addictions aux jeux vidéo et aux réseaux sociaux. Ils ont élaboré et diffusé dans le département, grâce au soutien financier de la Fondation de France, un guide à destination des parents et des professionnels intitulé « Jeux vidéo et réseaux sociaux : leur place dans la vie des adolescents ».

 

Pour la période 2017-2021, le rôle de la MDA 05 en tant que « tête de réseau » des acteurs de l’adolescence est également renforcé par une nouvelle mission qui lui a été confiée par l’ARS PACA. Souhaitant expérimenter une réorganisation de la prévention dans le département, l’ARS PACA a missionné la MDA pour assurer l’animation et la coordination départementale des actions de prévention à destination des « Enfants-Ados-Jeunes ».

Les réseaux inter-MDA

L’intervention de la MDA 05 s’inscrit dans une dynamique de réseau au sein du département des Hautes-Alpes, mais aussi à l’extérieur de celui-ci : la MDA 05 participe aux rencontres inter-MDA organisées à l’échelle régionale et nationale.

A l’échelle régionale, des réunions de travail sont régulièrement organisées entre les différentes MDA de la région PACA. Ces rencontres permettent une réflexion collective et un échange de pratiques sur l’accueil et les services proposés au sein de chaque MDA, sur les modalités d’organisation et de fonctionnement de chaque structure, sur les partenariats développés sur chaque territoire. Ces temps de travail favorisent la capitalisation et la mutualisation des réflexions, des expériences et des outils mobilisés dans chaque MDA. Ils permettent également de faire émerger des problématiques ou des besoins repérés à l’échelle régionale.

A l’échelle nationale, la MDA 05 participe activement à la dynamique portée par l’Association Nationale des MDA (www.anmda.fr). La directrice de la MDA a été membre du CA de l’ANMDA jusqu’en 2017 et l’équipe de la coordination départementale participe chaque année aux Journées nationales des MDA. L’inscription dans ce réseau donne accès à un certain nombre de ressources (guides méthodologiques, formations,…) et à des dynamiques partenariales engagées à l’échelle nationale (conventions passées avec le ministère de l’Education nationale, la Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse,…).